La détox informatique

Agrandir l'image

Carl Coicou, spécialiste, Promotion de la santé

Encore très populaire au niveau de l’industrie des diètes et méthodes miraculeuses de perte de poids, des cures de jouvence ou des rituels de purification corporelle, la détox est de plus en plus en vogue et suggérée… pour les comportements liés à l’utilisation abusive d’Internet !    

Saviez-vous que :
- Les 18 à 24 ans passent en moyenne près de 28 heures par semaine sur leur cellulaire ?
- Un jeune sur cinq aurait une utilisation problématique d’Internet ?
- En moyenne, les gens consultent leur cellulaire toutes les 15 minutes, même quand ils ne reçoivent pas de notification ?
- On compte plus de gens dans le monde qui ont un cellulaire que de gens qui possèdent une brosse à dents ?
- Au cours des 10 dernières années, environ 11 000 blessures ont été causées par le fait de texter en marchant ?
- On retrouve à peu près 17 000 bactéries sur un cellulaire, soit 10 fois plus que ce que l’on retrouve sur la cuvette ?

Détox numérique

Ce n’est pas Internet le problème ; c’est plutôt sa trop grande utilisation au détriment d’autres types d’activités et champs d’intérêts. Ce ne sont pas non plus les technologies le problème ; c’est plutôt d’en perdre le contrôle et de se faire dominer par celles-ci et de leur accorder trop d’importance.
Ces nouvelles technologies font maintenant partie de nos vies, et nombreux sont leurs avantages. Par contre, être trop souvent et trop longtemps connecté peut nuire à notre santé et entraîner de nombreuses répercussions négatives.

Signes et symptômes de l’usage abusif d’Internet

- Avoir l’impression de négliger ses loisirs, ses relations interpersonnelles ou ses responsabilités à cause de son utilisation d’Internet.
- Se sentir irritable, anxieux ou malheureux lorsqu’il est impossible d’avoir accès à son cellulaire ou à sa tablette.
- Se faire dire par ses proches que l’on est trop souvent devant notre écran.
Dans ces circonstances, vous devriez peut-être envisager une cure de désintoxication numérique ou un traitement pour la cyberdépendance.

Quelques défis à mettre en pratique

- Fermer tous les écrans une heure avant de se coucher. Un des effets secondaires possibles de cette stratégie est d’avoir une meilleure nuit de sommeil.
- Combattre l'envie de répondre instantanément aux notifications et courriels.
- Passez une journée par semaine sans écran et allez jouer dehors comme dans le bon vieux temps.
- La prochaine fois que vous sortirez avec des amis au restaurant, mettez vos cellulaires de côté et le premier qui le sortira devra payer la facture de tout le monde.
- Faites le ménage de votre appareil ! Éliminez les notifications visuelles ou sonores qui ne sont pas essentielles et les applications superflues.
- Quelqu’un vous parle ou vous participez à une réunion ? S’il vous plait, fermez votre cellulaire et soyez pleinement présent. C’est aussi une question de respect !
- Réglez les paramètres de certains médias sociaux pour qu’ils s’arrêtent après une durée de visionnement prédéfinie.
- Pendant une semaine, attendez après le déjeuner avant de fixer vos yeux sur un écran.
- Faites un peu d’introspection. Après avoir fixé un écran quelques heures, comment vous sentez-vous ? Satisfait, relaxe, anxieux, épuisé, coupable ou vaguement déprimé ? Pratiquez plutôt des activités qui vous font réellement du bien.
Pour en savoir plus sur le sujet, visitez pausetonecran.com, le site Internet officiel de la campagne sociétale qui vise à faire la promotion d’une utilisation équilibrée d’Internet afin de prévenir et de réduire les risques liés à l’hyperconnectivité. 

 

<< Retour à la page d'accueil