Une journée autochtone à l’ELRFC

Agrandir l'image
L’AdjAlain Oligny, de l’ELRFC, le Bgén Jennie Carignan, commandant 2 Div CA et FOIE, Sonny Diabo et Ray Deer, de la nation mohawk, le Lcol Guillaume Tremblay, de l’ELRFC et l’Ajuc Dominic Gaudreau. (Photo : Josué Plante)

Yves Bélanger, Servir

Le vendredi 7 décembre, 24 candidats venant d’un peu partout au Canada étaient
réunis dans la rotonde de l’édifice Général J-V Allard de la Garnison Saint-Jean en compagnie de leurs  amis et membres de leur famille dans le cadre de la cérémonie de fin de cours du Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes (PEAFC). L’événement s’est déroulé en présence du brigadier-général Jennie Carignan, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées Est.

Le Bgén Carignan a tout d’abord félicité les 24 participants. « Ce programme de trois semaines vous a permis de développer un avant-goût tangible de la vie militaire avant de décider de vous joindre à la grande famille militaire. »

Au cours de la cérémonie, la Métisse Laura-Lee Morgan et de Michael Nathanial Lilley, de la nation crie, ont respectivement reçu les prix Tommy Prince et Seven Grandfathers Teaching
La Bgén Carignan a rappelé que le courage, les sacrifices et les réussites des membres autochtones au sein des Forces armées canadiennes (FAC) sont une source de fierté et d’inspiration. « Nos objectifs et nos sacrifices communs sur les champs de bataille ont créé entre nous de puissants liens de confrères et de consoeurs d’armes. »

Elle a terminé en remerciant l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes d’avoir su mener à bien la formation sous le leadership du commandement de l’établissement, le lieutenant-colonel Guillaume Tremblay, et de l’adjudant-chef Alain Oligny. « Je voudrais remercier la formidable équipe d’instructeurs, de personnel de soutien et de conseillers spirituels qui ont rendu ce programme possible. »

En guise de clôture de la cérémonie, The Deer Family Mohawk Dancers et les Buffalo Hat Singers ont offert une démonstration de musique et de danse autochtones.

Un pavillon autochtone

Tout juste avant la cérémonie de fin de cours du Programme d’enrôlement des autochtones des Forces canadiennes, les dignitaires ont procédé à l’inauguration officielle du tout premier pavillon permanent de spiritualité autochtone, le pavillon Sken Nen Kowa, qui signifie « havre de paix ».
Des représentants de l’ELRFC, leurs conseillers autochtones, l’Unité des opérations immobilières (Québec) – Détachement Saint-Jean et le service de l’Aumônerie de la garnison ont oeuvré à la conception de ce bâtiment situé en biais à l’édifice B-129. Le projet représente une immense tortue et le pavillon, la carapace de celle-ci. L’endroit se veut un lieu de réflexion. Une statue de loup en bronze a été installée près de l’entrée du pavillon qui sera accessible été comme hiver, sans toutefois être chauffé.

 

Pour voir des photos de la cérémonie de fin de cours : https://www.facebook.com/ELRFC.CFLRS/photos/pcb.1982494978466337/1985728494809652/?type=3&theater

Pour voir des photos du pavillon autochtone : https://www.facebook.com/ELRFC.CFLRS/photos/pcb.1966723176710184/1985539428161892/?type=3&theater

 


 

<< Retour à la page d'accueil