Une fin de semaine d’action à l’état pur

Agrandir l'image
270 élèves-officiers ont participé à cet exercice qui a eu lieu du 28 au 30 septembre. (Photo : Cplc Pat Blanchard – Imagerie Saint-Jean)

Photos et vidéo disponibles dans l'album de notre page Facebook

Yves Bélanger, Servir

Du 28 au 30 septembre, près de 270 élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) étaient présents au site d’entraînement de Farnham pour participer à l’exercice LEADERSHIP CONQUÉRANT. Ils ont ainsi pu y relever plusieurs défis tout en se familiarisant avec le métier des armes.

Tout au long des trois jours, les officiers en devenir ont participé à plusieurs missions de type militaire et ce, de jour comme de nuit. « Les élèves-officiers y apprennent à travailler en équipe et à tisser des liens. C’est une excellente préparation au défi de la qualification militaire de base des officiers qu’ils devront relever l’été prochain », a expliqué le commandant du CMR Saint-Jean, le colonel Gervais Carpentier.

Celui-ci mentionne qu’au moment de son passage au CMR Saint-Jean lors de sa formation d’élève-officier, les exercices LEADESHIP CONQUÉRANT et BLIZZARD NORDIQUE n’existaient pas. Il avoue qu’il aurait bien aimé avoir la chance d’y participer. « Je trouve que ces exercices militaires sont un superbe rajout au programme et les élèves-officiers adorent ça. » Il ajoute que de telles fins de semaine permettent aux officiers en devenir de sortir des sentiers battus. « C’est bénéfique pour eux et nous souhaitons maintenir ces exercices au programme de la formation. »

Au cours des trois jours, divers exercices étaient prévus dont celui de tir au fusil automatique C7. Les élèves-officiers ont également appris à maîtriser l’orientation en forêt. Divisés en petites équipes de trois à quatre personnes, ils ont appris à manier la boussole et à se servir d’une carte topographique pour repérer les différents points stratégiques.

Au plateau suivant, les futurs officiers ont, grâce au maquillage et à l’ajout de brindilles à leur uniforme, découvert l’art du camouflage. Les attendait par la suite la traditionnelle piste à obstacles.
Un exercice de repérage était également au programme. « À l’aide de la mire de leur fusil, les élèves-officiers doivent apprendre à repérer des cibles et à évaluer à l’œil la distance de ces dernières », explique le lieutenant de vaisseau Delphine Bonnardot, officier d’affaires publiques du CMR Saint-Jean.

Exigeant, mais enrichissant

Tout au long de leur formation, les élèves-officiers se doivent de performer à plusieurs niveaux : bilinguisme, études, sports et leadership. Pour certains, il peut être très exigeant de terminer une semaine de formation académique et de se retrouver en plein cœur de l’action pour le week-end. Les élèves-officiers rencontrés sur le terrain sont pour leur part très satisfaits de leur expérience.

« Ça pousse nos limites et nous permet de vivre la vie militaire. L’esprit de groupe que nous développons ici est incomparable », explique l’Élof Kate-Alyson Rioux, de l’Escadron Tracy. Elle avoue toutefois trouver difficile le manque de sommeil au cours d’un tel exercice. Pour sa part, Alex Rioux-Turgeon, de l’escadron Tracy, trouve particulièrement intéressant de pouvoir effectuer des activités variées. « Ce type d’exercice est quelque chose que nous n’aurions pas la chance de vivre au civil. »

Plusieurs semaines de préparation

Préparer un exercice de campagne de trois jours tel que LEADERSHIP CONQUÉRANT ne se fait pas en quelques jours. Pendant plusieurs semaines, le personnel de l’Escadre des élèves-officiers a travaillé d’arrache-pied pour permettre aux participants de vivre pleinement l’expérience.

« Ils ont travaillé très fort à planifier cette fin de semaine afin de déterminer les scénarios et s’assurer d’avoir toutes les ressources nécessaires », soutient le colonel Gervais Carpentier, commandant du CMR Saint-Jean.

Une telle fin de semaine nécessite aussi la présence de plusieurs personnes sur le terrain pour gérer les plateaux d’exercices, mais également assurer le ravitaillement en eau et nourriture sur les nombreux kilomètres carrés que comptent le site d’entraînement de Farnham. « Nous avons actuellement 25 membres du personnel qui sont présents afin de voir au bon fonctionnement de
l’activité », précise le Col Carpentier.

 

<< Retour à la page d'accueil