Un de nos vétérans s’est éteint

Agrandir l'image
Le sergent (retraité) Ronald Guertin est décédé à l’âge de 85 ans.

Yves Bélanger, Servir

Le 12 août dernier, le sergent (retraité) Ronald Guertin est décédé à Saint-Jean-sur-Richelieu, à l’âge de 85 ans. Ce vétéran qui, en plus de sa carrière militaire, a travaillé comme civil au sein du ministère de la Défense était fort connu de la communauté militaire de la région de Montréal.

Lucille Guertin parle de son père comme d’un homme reconnu pour son côté jovial. « Il aimait beaucoup raconter des histoires », précise-t-elle. Elle ajoute qu’il était fier d’avoir fait carrière au sein des Forces armées canadiennes (FAC).

C’est en 1950, à 17 ans, que Ronald Guertin s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes (FAC). « Il a été formé et, deux ans plus tard, il a été déployé en Corée à titre de brancardier au front. » Après quelques mois, il est muté à l’équipe chirurgicale de campagne canadienne de Séoul pour prodiguer des soins plus avancés.

Après la guerre de Corée, il revient au pays et reste dans l’armée à titre de soigneur sportif. Pendant presque quinze ans, il sert un peu partout au Canada, toujours sur des bases militaires sans médecin où il est le chef des équipes médicales. Il sert également en Allemagne à deux reprises avant de prendre sa retraite après 45 ans de service, en 1980.

Il a poursuivi sa carrière civile à titre de soigneur sportif au Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean). « Il y a travaillé jusqu’à la fermeture de l’établissement en 1995. C’est à ce moment qu’il a pris officiellement sa retraite », explique sa fille. Le Sgt (ret) Guertin a toutefois continué d’œuvrer au sein de la Légion royale canadienne et de l’Association du Royal 22e Régiment. « Sur une base régulière, il donnait également des conférences aux candidats de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes. »

Un homme généreux

Le colonel Gervais Carpentier, commandant du CMR Saint-Jean, a bien connu Ronald Guertin au moment où il était élève-officier. Il explique que les anciens qui ont eu la chance de le côtoyer lors de leur passage au CMR Saint-Jean ont été marqués par cet homme. « Les membres des diverses équipes représentatives, des Remparts, ont bénéficié du professionnalisme de ce dévoué soigneur sportif qui s'occupait de nous tout en nous poussant à nous surpasser. »

Touché par l’annonce de son décès, le Col Carpentier a tenu à offrir ses plus sincères condoléances à la famille. « Nous garderons en mémoire une place privilégiée pour cet homme merveilleux, généreux et toujours disponible. »

 

<< Retour à la page d'accueil