Séjour à Terre-Neuve pour huit de nos Rangers juniors

Agrandir l'image
La Session d’instruction de perfectionnement leader national s’est déroulée du 11 au 18 août au Parc Gros Morne, à Terre-Neuve.

Yves Bélanger, Servir

Huit Rangers juniors canadiens du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) ont eu l’opportunité de participer à la Session d’instruction de perfectionnement leader national (SIPLN) qui s’est déroulée du 11 au 18 août au Parc Gros Morne, à Terre-Neuve.

Le capitaine Julie Pagé, officier d’information d’unité du 2 GPRC, explique que le but de cette formation est d'offrir aux Rangers juniors canadiens (RJC) plus âgés l’occasion d’accroître leurs capacités de planification et de leadership. « La SIPLN 2018 offre des expériences de plein air stimulantes qui développent ces capacités. »

Les RJC Amaruq Rousseau de la patrouille RJC Inukjuak, Camille Boudreau, de la patrouille RJC Havre-Saint-Pierre, Gabrielle Renaud, de la patrouille RJC Havre-Saint-Pierre, Jacusie Annahatak, de la patrouille RJC Tasiujaq, caporal Mason Buckle, de la patrouille RJC Blanc-Sablon, caporal Neil Joncas, de la patrouille RJC Blanc-Sablon, Mina Napartuk, 17 ans, de la patrouille d'Umiujaq et Siasi Audlaluk, de la patrouille RJC Ivujivik, ont été choisis pour participer à cette  expérience. « Ces derniers respectaient les critères de sélection qui étaient d’être âgé de 16 ans, d’avoir participé à un Camp OKPIAPIK (SIP avancé, leadership ou en tant que JRC-cadre), de participer aux activités de leur patrouille RJC sur une base régulière, de pratiquer des activités physiques sur une base régulière et de ne pas avoir participé à une SIPLN antérieurement ni au voyage canadien du 2 GPRC. »

Au cours de leur passage en sol terre-neuvien, les RJC ont planifié et dirigé toutes les activités, du début à la fin, tout en étant encadrés par des instructeurs et des Rangers canadiens. « Les activités, physiquement et mentalement stimulantes, enseignent des compétences en leadership et en mentorat aux RJC tout en développant des amitiés durables. En plus, elles permettent de découvrir la culture de cette province des Maritimes. »


 

<< Retour à la page d'accueil