Le smudging à l’honneur

Agrandir l'image
Le tipi avait été installé pour la journée près de l’entrée principale de la Garnison Saint-Jean. (Photo : Jean-Simon Duchêne - ELRFC)

Yves Bélanger, Servir

Devenue une tradition à la Garnison Saint-Jean, l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC) a organisé une cérémonie de purification (smudging) dans le cadre de la Journée internationale des Autochtones, le 21 juin. Une vingtaine de militaires et civils de la Garnison Saint-Jean ont participé à la cérémonie dirigée par le sergent Christopher Crompton, instructeur à l’ELFRC.

Celui-ci, qui a grandi au Manitoba au sein d’une tribu de Cris, plus spécifiquement appelés Cris des marécages, a expliqué l’origine de cette cérémonie. « Il s’agit d’une cérémonie très ancienne pratiquée par mes ancêtres. Le but est de retrouver la pureté initiale de notre être et la guérison tant de l’esprit que du corps. Cette purification est effectuée par la fumée dégagée par la combustion des herbes sacrées : le foin d’odeur, la sauge, le cèdre et le tabac. »


Il a par la suite expliqué aux gens présents la façon de purifier le corps et l’esprit en précisant que chacun pouvait faire ses demandes personnelles au créateur et aux esprits, au moment de la purification.

Quelques minutes plus tôt, l’ELRFC avait profité de l’occasion pour souligner la promotion du maître de deuxième classe Tyrone Sparkes, qui œuvre au sein de l’établissement, au grade de maître de deuxième classe.


 

<< Retour à la page d'accueil