Lumière bleue et écrans : comment se protéger de leurs effets sournois ?

Agrandir l'image

Dr François Lalonde, PhD, PEC-SCPE - Spécialiste, Promotion de la santé

Nous le savons tous, nous passons trop de temps devant nos écrans. Que ce soit un ordinateur, un portable, une tablette, une télévision ou un appareil mobile intelligent, le temps total d’exposition aux écrans s’additionne sournoisement dans une semaine. Un des effets négatif qui en résulte est l’exposition à la lumière bleue.

La lumière bleue est naturellement projetée par le soleil durant le jour et peut être bénéfique durant cette période de la journée ; elle augmente notre attention, contribue à notre bonne humeur et améliore notre temps de réaction. Bref, rien de mieux qu’un petit bain de soleil pour faire le plein de vitamine D et se booster l’humeur !

Toutefois, il faut aussi savoir que la rétine ne bloque pas aussi bien la lumière bleue qu’elle ne bloque les rayons UV. Le problème arrive donc au coucher du soleil, moment où l’exposition à la lumière bleue se poursuit en raison de l’utilisation des différents écrans.

Une exposition prolongée à la lumière bleue peut affecter nos yeux à long terme par un dommage cumulatif qui se traduira par des cataractes, des dommages à la rétine ou des démangeassions oculaires.

La lumière bleue affecte aussi notre production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Une mauvaise qualité du sommeil et/ou une quantité de sommeil insuffisante peut s’avérer un facteur de risque quant au développement de l’obésité et du diabète de type 2.*

Comment vous protéger

1- Tenez compte de votre exposition aux rayons du soleil durant le jour.

2- Achetez des lunettes ou des verres qui bloquent la lumière bleue (demandez conseil à votre optométriste).

3- Utilisez des applications ou des filtres sur vos appareils afin de réduire les effets indésirables de la lumière bleue qu’ils émettent.

4- Restreindre le temps que vos enfants passent chaque jour devant les écrans. Les enfants de moins de deux ans ne devraient pas y avoir accès. Les enfants de deux à cinq ans ne devraient pas y être exposés plus d’une heure. Les jeunes de cinq à 18 ans devraient se limiter à deux ou trois heures par jour.

5- Limitez le temps passé devant vos écrans, surtout durant les deux ou trois heures précédant le coucher.

 6- Utilisez une faible lumière rouge pour éclairer vos pièces en soirée.

En espérant vous avoir sensibilisé à cette réalité moderne, je vous laisse avec la bonne nouvelle : on peut prendre action !

* Un article est paru sur le sujet dans l’édition du 13 décembre 2017 de Servir.

<< Retour à la page d'accueil