D’élève-officier à commandant du CMR Saint-Jean

Agrandir l'image
Le colonel Gervais Carpentier.

Yves Bélanger - Servir

Lorsqu’il s’est enrôlé comme élève-officier au Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), le colonel Gervais Carpentier était loin d’imaginer qu’il serait à la direction de l’institution 30 ans plus tard.

C’est en 1987 qu’il a fait son entrée au CMR Saint-Jean. En 1992, il terminait avec en main un baccalauréat en administration des affaires ainsi qu’un brevet d’officier d’infanterie. Au fil des ans, l’institution a connu divers changements. Toutefois, le Col Carpentier soutient que le but demeure le même : celui de former avec brio les leaders de demain.

« Le principal changement est que le CMR Saint-Jean accueille depuis 2014 l’Institut de la profession des armes Adjudant-chef Robert-Osside qui offre quatre programmes de perfectionnement professionnel aux militaires du rang appelés à assumer des responsabilités de leaders institutionnels. »

Chaque année, 1 200 sous-officiers supérieurs passent au CMR de Saint-Jean pour y recevoir leur formation. Quelque 500 autres recevront une formation à distance. Pour le Col Carpentier, le fait que les futurs officiers puissent côtoyer les futurs sous-officiers supérieurs est un atout. « C’est bon qu’ils puissent cohabiter et ainsi apprendre à mieux se connaître, puisqu’ils auront un jour à travailler en collaboration. »

Un autre changement est que le CMR Saint-Jean accueille depuis 2010 des élève-officiers étrangers qui choisissent de venir faire leurs études au Canada. Actuellement, 26 étudiants provenant du Belize, des Philippines, de la République dominicaine, de la Jordanie, de la Colombie, de la Mongolie, de la Géorgie, de la Jamaïque et de Côte d’Ivoire, sont inscrits. « Nous en avons également reçu qui venaient du Népal, d’Ukraine, du Mali et du Sénégal. »

Retour des études universitaires

Le commandant est particulièrement fier d’être en poste au moment où le CMR de Saint-Jean retrouve son statut universitaire. « Bien sûr, ce sont ceux qui m’ont précédé qui ont grandement travaillé en ce sens, mais je suis très heureux d’être ici pour poursuivre leur travail et m’assurer que tout est en place pour rencontrer ce nouveau mandat. »

À compter d’août prochain, le CMR Saint-Jean offrira un programme en études internationales. Cultures étrangères, sociologie et géopolitique internationale seront au cœur de la formation de la centaine d’élèves-officiers attendus. « Pour ce faire, au cours des deux prochaines années, 53 nouveaux emplois militaires et civils seront créés. » Heureusement, les installations en place au Collège permettent d’accueillir sans problème un nombre supplémentaire d’étudiants. »

Il poursuit en indiquant qu’avoir sur place près de 30 élèves-officiers étrangers cadre d’ailleurs très bien avec le mandat de former de futurs diplômés en études internationales. « De plus en plus, on se rend compte que l’une des clés nécessaires pour assurer la paix dans le monde est d’avoir une meilleure connaissance des différentes cultures. C’est exactement ce que nous offrons à nos élèves-officiers », conclut-il.

 

 

 

<< Retour à la page d'accueil