École de leadership et de recrues des Forces canadiennes : début du réaménagement des dortoirs

Agrandir l'image
Le lieutenant-colonel Gaétan Bédard, commandant de l’ELRFC, et le colonel Stéphane Boucher, commandant du GS 2 Div Ca.

Yves Bélanger - Servir

Le vendredi 10 novembre, le colonel Stéphane Boucher, commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, et le lieutenant-colonel Gaétan Bédard, commandant de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC), ont inauguré le premier dortoir de la Mégastructure de la Garnison Saint-Jean réaménagé avec un ameublement plus fonctionnel. Environ 3,5 millions $ seront investis dans ce projet.

Actuellement, deux sections du secteur vert ont eu droit à cette cure de rajeunissement. Les 48 autres le seront au fur et à mesure qu’une d’entre elles se libèrera. « Nous prévoyons une période de roulement sur quatre ans pour le réaménagement complet de tous les dortoirs », a soutenu Daniel Bourdages, gestionnaire de l’hébergement. Il a précisé qu’il faut compter trois semaines par dortoir pour enlever les meubles existants, installer les nouvelles unités de vie et tout nettoyer. » Et ceci doit se faire en tenant compte de la grille chargée des cours de l’École.

Le Col Boucher était visiblement fier des travaux effectués. Ils permettent une plus grande capacité de rangement, certains éléments comportant désormais des verrous additionnels et chaque espace de vie offrant une plus grande intimité aux candidats et candidates qui se partagent ces dortoirs. « Nous allons continuer à moderniser l’établissement en allant dans le sens de l’armée, tout en continuant à traiter nos candidats de l’ELRFC de façon humaine. »

18 mois de préparation

Trouver les meubles adéquats pour remplacer ceux qui étaient en place depuis 40 ans a été une tâche monumentale. Daniel Bourdages a expliqué qu’il a fallu plus de 18 mois pour trouver le modèle qui répondrait aux demandes actuelles. « Cela a été un travail de longue haleine. Nous voulions des meubles de très haut niveau qui pourront durer un autre 40 ans. Nous avons aussi effectué plusieurs tests physiques de modules pendant quelques mois dans des dortoirs utilisés par les candidats avant de confirmer avec le personnel de l’ELRFC le modèle optimal. »

C’est en collaboration avec le programme de réhabilitation CORCAN du Service correctionnel du Canada (SCC) que le travail a été effectué. « Le chargé de projet de ce programme, Claude Paré, a été d’une aide précieuse. Ce sont des détenus de la prison de Cowansville qui ont construit les meubles », a précisé M. Bourdages.

Mentionnons que CORCAN offre aux prisonniers des possibilités d'emploi et de la formation portant sur les compétences relatives à l'employabilité pendant leur incarcération dans des pénitenciers fédéraux et, aussi pendant de brèves périodes, après leur mise en liberté. Le travail de CORCAN appuie la politique sociale du gouvernement du Canada visant à assurer une réinsertion sociale sécuritaire des contrevenants dans la société canadienne de manière à favoriser leur succès en tant que citoyens à part entière.

 

<< Retour à la page d'accueil