Le 34e Régiment des transmissions en exercice à Farnham

Agrandir l'image

Soldat Pilar Sanchez-Ramos, sous-lieutenant Moses Hong, sous-lieutenant Justin Ngo-Huynh

Le dimanche 27 août, le 34e Régiment des transmissions a effectué une série d'exercices afin de promouvoir le travail d'équipe, le leadership et la compétition amicale. Le régiment se réunissait pour la première fois depuis le début de l'été, alors il était important pour les troupes d'avoir l'occasion de rependre là où ils avaient laissé. Cet exercice permettait aux membres de longue date de renouer avec leurs pairs et de tisser des liens avec les nouveaux membres du régiment.

Le programme d’évaluation du potentiel de leadership (PEPL) est une série d'obstacles conçue pour tester les compétences des participants en matière de résolution de problèmes, de condition physique et de leadership général. Les troupes ont dû partir en autobus pour un long trajet, car que le parcours se donnait à Farnham. Avec une heure de transport à faire, ils ont eu l’opportunité de spéculer sur ce à quoi ils seraient confrontés.

Les membres ne savaient pas à quoi s'attendre et, à leur arrivée, ils ont été surpris par ce qu’ils ont vu : des murs imposants, des crêtes à surmonter et des tuyaux à traverser. Après avoir formé les équipes, les membres se sont préparés à affronter les obstacles. Le parcours étant chronométré, les équipes se sont affrontées avec enthousiasme pour décrocher la première place. L'un des obstacles les plus populaires était le pont de corde. Les équipes devaient mettre un mannequin sur une civière et le tirer sur le pont de corde. L'obstacle était réussi lorsque le mannequin et tous les membres de l’équipe avaient traversé de l'autre côté, en toute sécurité. Découvrant que ce n'était pas assez difficile, le capitaine-adjudant, le capitaine Tomasz Rybak, s'est porté volontaire pour remplacer le mannequin de 30 livres. Inspiré par cela, les membres du personnel ont tour à tour rivalisé pour servir de meilleur mannequin.

Un obstacle qui nécessitait plus de ténacité était le passage de pôles. Les équipes devaient traverser deux pôles à l'aide de planches, en montant et passant par-dessus. Les participants se rendaient assez facilement, de sorte que le commandant de l'escadron de Westmount, le capitaine Louis-Philippe Savoie, a imposé une nouvelle règle : les équipes pouvaient planifier à l'avance, mais ne pouvaient pas communiquer verbalement lors de l'exécution de l’obstacle. Les mouvements de main exagérés et les tentatives de vocaliser avec les lèvres fermées ont été au rendez-vous !

Chaque obstacle a présenté un nouveau défi et de nouvelles histoires à partager pour les réservistes. Bien qu’ils ne savaient pas à quoi s'attendre au début, la journée a fini et ils avaient le sourire aux lèvres. Des membres de différents horizons, allant de pompiers à enseignants et de programmeurs à étudiants, se sont réunis pour participer. Chacun avait des perspectives différentes sur la façon d'aborder les obstacles et tout le monde pouvait apprendre des autres. Les équipes ont travaillé fort ensemble et de nouveaux liens ont été formés ; des liens qui seront importants pour l’année d'exercices à venir.

 

 

<< Retour à la page d'accueil