La Sécurité routière se dévoile !

Agrandir l'image

Caporal-chef Benoît Van Bael - Commis aux permis, enquêteur formateur en sécurité routière, Conservation des ressources - Groupe de soutien de la 2e Division du Canada

Depuis mes débuts à la section de la Sécurité routière de la Garnison Saint-Jean, je me suis rendu compte à quel point mal conduire un véhicule pouvait aider les gens à se prévaloir d’une visite à l’urgence de l’hôpital ou à faire des dépenses évitables. J’ai aussi constaté que les gens que nous accompagnons dans leurs démarches méconnaissent nos services. Afin de mieux faire connaître le mandat de la Sécurité routière, nous vous présenterons au cours des prochains mois une série d’articles touchant le programme de sécurité routière. L’objectif : vous rafraîchir la mémoire sur certaines notions, vous sensibiliser à certaines problématiques et ultimement, tenter de faire diminuer nos statistiques de collision. Nous espérons que vous embarquerez avec nous !

 

Le principe de base : l'indemnisation

Du petit bout de choux à vélo aux piétons, en passant par les automobiles, sans oublier les autobus et les camions lourds, tout le monde est « couvert » par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Mais est couvert par quoi, au juste ? Une assurance ! Eh oui ! Payée par l’intermédiaire de votre permis de conduire et de vos immatriculations. Cette assurance couvre quiconque se blesse, devient invalide ou trouve regrettablement la mort à cause d’un accident de la route, peu importe où il se trouve dans le monde, au volant de son propre véhicule ou non.

Concentrons-nous sur le Québec. Imaginez qu’en conduisant votre auto, vous devenez malencontreusement victime d’un accrochage mineur, sans blessure. Vient alors l’autre grosse machine : votre assureur automobile auprès de qui vous ferez votre réclamation. Selon votre contrat, cela ne vous coûtera peut-être rien ou alors, vous paierez la franchise maximale, que l’on appelle aussi déductible. Une collision dont vous n’êtes pas responsable ne vous coûtera quant à elle que la modique somme de… zéro dollar !

Modifions le scénario en ajoutant des blessures corporelles. Votre assureur automobile paiera pour les réparations à votre véhicule et c’est la SAAQ qui vous indemnisera pour vos blessures corporelles, selon certains critères, à condition qu’un rapport de collision ait été rempli par la police.

Tout ceci pour vous expliquer le principe de l’indemnisation : lors d’une collision, ce sont les assurances qui vous « couvrent », qui paient à votre place pour les dommages matériels ou corporels subis. À retenir : toute collision a un coût.

Au ministère de la Défense nationale (MDN), c’est le Gouvernement du Canada qui tient le rôle d’assureur. Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout simplement que le MDN « couvre » lui-même les coûts associés aux collisions et autres accrochages à partir de ses fonds propres. C’est donc nous, contribuables, qui payons la facture.

 

Le rôle de la Sécurité routière

C’est afin de permettre aux commandants de limiter leurs risques d’avoir à débourser des sommes importantes qu’intervient la Sécurité routière. En déployant les moyens suivants, nous visons à faire de chaque détenteur d’un permis de conduire militaire, un conducteur plus sécuritaire et, conséquemment, moins à risque d’occasionner des dommages et des dépenses :

- Nous tenons la Semaine nationale de sécurité routière (dont le thème de cette année sera dévoilé sous peu).

- Nous offrons de la formation sur divers sujets (sur Internet ou en classe).

- Nous offrons les cours de conduite sécuritaire et de transport de marchandises dangereuses.

- Nous formons des moniteurs et/ou des évaluateurs de conduite.

- Nous émettons des permis de conduire militaires et nous gérons les dossiers de conduite.

- Nous étudions les causes des collisions évitables pour les prévenir.

- Nous expliquons les lois, politiques et directives du MDN.

Bonne conduite sécuritaire !

 

 

 

 

<< Retour à la page d'accueil